Le Fonds francophone pour les droits de l’Homme « Martine ANSTETT » 2016

8 PROJETS RETENUS EN 2016 PAR LE FONDS FRANCOPHONE POUR LES DROITS DE L'HOMME " MARTINE ANSTETT "

Le Comité consultatif technique du FFDH « Martine ANSTETT », composé de personnalités de la société civile et du monde académique reconnues pour leur engagement et leur rôle dans la lutte pour l’abolition de la peine de mort, s’est réuni le 8 mars 2016 à Paris. Il a examiné les requêtes de financement reçues dans le cadre de ce Fonds, suite au lancement de l’appel à propositions clos le 28 février dernier.

Le comité a retenu huit projets parmi les vingt-six présélectionnés soumis à son examen. Le montant total attribué s’élève à 173 900 euros et bénéficie à sept pays francophones (Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Guinée, Niger, République démocratique du Congo (deux projets), Tchad).

Les projets retenus  à l’issue de ce processus de sélection sont les suivants :

• Burkina Faso - ONG : Action citoyenne pour l'abolition définitive et irréversible de la peine de mort au Burkina Faso -  Projet visant à mener des activités de formation et d'information ainsi que des ateliers de plaidoyer et à organiser un concours de littérature sur les questions de la peine de mort.

• Côte d’Ivoire - ONG : Action des chrétiens pour l’abolition de la torture en Côte d’Ivoire (ACAT Côte d’Ivoire) -  Projet visant à sensibiliser, éduquer et former la population sur la thématique de l’abolition de la torture et de la peine de mort et à mener des actions de plaidoyer pour la ratification du 2ème protocole facultatif par la  Côte d’Ivoire.

• Cameroun - ONG : Droits et paix -  Projet visant à créer une coalition nationale pour l’abolition de la peine de mort au Cameroun.

• Tchad - ONG : Action des chrétiens pour l’abolition de la torture section du Tchad (ACAT/ Tchad) - Projet visant à engager les citoyens en faveur de l’abolition de la peine de mort.

• République démocratique du Congo - ONG : Culture pour la paix et la justice - Projet visant à mener des activités de plaidoyer et de sensibilisation, de formation des acteurs clés et de renforcement de capacité de la société civile.

• Guinée - ONG : Association des jeunes diplômes et des volontaires pour le progrès de la Guinée (AJDVPG) - Projet visant à sensibiliser, communiquer et mobiliser des populations autour de la thématique de la peine de mort ainsi que la création d’un guide sur le sujet.

• Niger - ONG : Réseau progrès et développement humanitaire du Niger et coalition nigérienne contre la peine de mort - Projet visant à organiser un forum national et des conférences régionales sur l’abolition de la peine de mort.

• République démocratique du Congo - ONG : Pax christi uvira - Projet visant la sensibilisation à l’abolition de la peine de mort dans la région du Sud-Kivu.

Ces projets seront mis en œuvre au cours de l’année 2016.