11e édition du FFDH « Martine ANSTETT » : 8 projets soutenus

Le Comité consultatif technique du FFDH « Martine ANSTETT », composé de personnalités de la société civile et du monde académique reconnues pour leur engagement et leur rôle dans la promotion et la protection des droits des personnes migrantes, s’est réuni le 30 mars 2017, au siège de l’OIF, à Paris. Il a examiné les requêtes de financement reçues dans le cadre de ce Fonds et a retenu huit projets parmi les 30 présélectionnés soumis à son examen. Le montant total attribué s’élève à 136 400 euros et ces huit projets seront déployés dans dix pays francophones (le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Liban, le Mali, la Mauritanie, le Maroc, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sénégal et le Togo). Les projets retenus  à l’issue de ce processus de sélection sont les suivants :   Burkina Faso - ONG : Alert Migration - Projet visant à promouvoir et diffuser la Convention pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille et les recommandations de son Comité chargé de surveiller la mise en œuvre de ces normes et à renforcer les capacités des acteurs de la société civile, des leaders d'opinions et des journalistes sur les droits des migrants.   France – ONG : Cimade - Projet visant à renforcer les actions de sensibilisation et de plaidoyer des organisations de la société civile au Sénégal, au Mali et en Côte d’Ivoire sur les politiques migratoires nationales et leur application, ainsi que sur la libre circulation dans l’espace CEDEAO.   Liban - ONG : Amel Association International - Projet visant au développement d’un environnement protecteur pour les droits des travailleurs domestiques migrants à travers un plaidoyer national conduit avec les responsables et acteurs clés.   Mauritanie - ONG : Initiatives pour le Développement (ONG ID) - Projet visant à renforcer les capacités des migrants, en particulier des femmes et des jeunes pour un meilleur accès  à l’information, à l’éducation et à la jouissance de leurs droits.   Maroc - ONG : Centre des droits de l'Homme pour la Mémoire et Archives - Projet visant à informer et former des enseignants et des parents d'élèves en matière des droits de migrants et d’asile dans le cadre normatif international.   Niger – ONG : Jeunesse-Enfance-Migration-Développement (JMED) - Projet visant à sensibiliser et mobiliser les parlementaires en faveur des droits des migrants.   RDC - ONG : ASED - Projet qui vise à améliorer la condition de vie des réfugiés dans le site d’hébergement et les familles d’accueil dans la zone d’accueil à Uvira.   Togo - ONG : Réseau  des Associations et ONG Togolaises pour l’Education aux Droits de l’Homme (RAOTEDH) - Projet visant à renforcer les capacités de 20 journalistes et 10 membres de la société civile à promouvoir les droits des migrants  et à assurer la protection d’au moins 500 migrants en situation irrégulière et leurs enfants en situation d’apatridie au Togo contre la traite des êtres humains et autres violences et abus. Ces projets seront mis en œuvre au cours de l’année 2017.